Mains tenant une autre sur drap blanc zen

Quelques témoignages de patients

Intéressé par les bienfaits de la psycho-somatothérapie ? Découvrez quelques témoignages de mes patients passés par mon cabinet pour en savoir plus sur les effets et les bénéfices qu’ils en ont retirés. N’hésitez pas à m’envoyer votre propre avis suite à des séances à mon cabinet pour partager votre expérience !

Laissez votre témoignage

“Entre de bonnes mains sécurisantes, de l'indicible terreur surgit l'indicible lumière. Des mains pour s'y déposer, s'y blottir, s'y abandonner, y demeurer en silence. Des mains "coupe" entre lesquelles je me sens reçue, contenue, emballée comme un cadeau de la vie. Des mains par lesquelles je quitte progressivement la terreur de l'errance pour la sécurité de l'ancrage, l'abîme de la solitude pour l'intimité et l'intensité du lien partagé. Des mains vibrantes qui me font petit à petit passer d'objet de consolation dans l'ombre de la mort à sujet qui consent à ce qui est. De la survie à la vie! Des mains engagées qui me font expérimenter que s'élancer n'est plus dangereux et que je peux exister. Par des mains à l'écoute, j'ose descendre dans mes terres intérieures pour y ressentir, en-deçà des blessures, l'intact. Si, avec persévérance, confiance et engagement, je me laisse accompagner en ma demeure véritable, la main de l'autre me conduit à une nouvelle naissance. ”

Leila

“Ma petite est dans une bulle dorée protectrice. A l’intérieur, il y a beaucoup d’amour. Je m’y sens très bien. Je suis en paix, unifiée, en harmonie avec moi – même. Je me rends compte que je ne suis pas toujours connectée à cela. ”

Ariane

“Quand je mets mes mains l’une dans l’autre, je viens à ma propre rencontre. Je me sens plus fort. Je sors moins de moi, j’ai moins peur. ”

Pierre

“Je me sentais relié à ce groupe sécurisant et bienveillant. Cela m’a beaucoup aidé pour rester en lien avec moi-même. Irrigué de l’intérieur par une énergie fraîche et vivifiante, elle me désaltérait comme fontaine dont le flux ne s’arrêtait pas. ”

Jules

“En sentant mes os, je me suis sentie sécurisée, rassurée. J’ai appris à m’aimer et faire union avec moi. Je me sens de moins en moins décalée de moi. Avec cet appui osseux, je suis sortie de tous ces « bâckages » de ma mère. J’éprouve de plus en plus des ressentis de joie et de plénitude de moi à moi.”

Sophie

“« Je suis une boule flottante dans l’univers, seule, à la dérive. Mon cœur s’emballe, j’ai peur. » « Quand je suis touchée dans l’os, surtout la tête, tout s’apaise. Je me sens rassurée, enveloppée – quelque chose se passe à l’intérieur qui remplit. » « Les mains de l’autre me donnent une direction. Je sais où aller. Je me sens moins perdue. »”

Caroline

“« J’ai besoin de silence. Quand c’est silencieux, j’accède à un autre rythme. C’est cool, ça me plaît, ça me calme. » « Je rentre en moi, c’est plus clair à l’intérieur, il y a plus d’espace, c’est plus vaste. » « Quand j’ai les yeux fermés et que ma tête est touchée, je suis comme une grotte. C’est plus lumineux dans mes yeux. »”

Sylvie

“« J’ai l’impression que mon squelette est une forteresse, comme une armure de chevalier. Grâce à la chaleur de ce squelette, je sens une grande force. C’est comme si je me sentais invincible. Je n’ai peur de rien. »”

Gisèle

“« Je suis toute chamboulée à l’intérieur. J’ère seule. Ce qui m’apaise un peu, c’est la nature. » Tête contenue dans l’os. « C’est moins douloureux, je peux rester observatrice. Je ne veux plus partir, je ne veux plus fuir. Quelque chose d’autre se met en place, petit à petit, tout doucement. C’est comme si ça se nettoyait. Je traverse doucement, prudemment. Mon corps se dépose comme si il chantait. »”

Laurence

“Je sens ma structure intérieure se renforcer. Je n’ai plus peur. Ca se remplit à l’intérieur. Il se dégage beaucoup de calme et de douceur.”

Angelina

“Après une chimiothérapie très lourde de 6 mois, elle commence à se reconstruire. « Dans l’os, il y a une présence, une chaleur qui me rassure. Je ne suis plus seule. Je sors des ténèbres qui m’attirent vers la mort. Il y a une couche intacte. Tout n’est pas fichu. Je sens cela dans l’os, quel bonheur. Je reprends confiance. C’est possible d’en sortir. Je sors du désespoir. Je n’ai plus besoin de fuir, ni de me laisser mourir. »”

Daphné

“Souvent, je me sens perdue. Quand je sens les os de ma tête, je peux m’y accrocher comme à un mât. Ca m’apaise. ”

Claudine

“Quand je me sens contenue avec ma tête, je trouve ma place. Une énergie douce circule, elle prend de l’ampleur, elle s’étale. Je ne me retiens plus, ma respiration s’enfle, ça souffle à l’intérieur. C’est bon d’oser aller à la rencontre, de se tourner vers l’os et le squelette. C’est comme dans le sport, on va un peu plus loin que ses limites. Je me sens portée. Je retrouve ma fierté d’avoir dépassé mes limites. J’ai réussi. Je suis contente et joyeuse. ”

Virginie

“Quelque chose se passe à l’intérieur. Ca me remplit, Ca remplit ma sensation de vide.”

Jessica

“Quand je sens mon squelette, quand je sens la grotte de ma tête à l’intérieur, ça me guérit, ça m’unifie, ça me donne de la densité, du volume. Je m’habite de nouveau dedans.”

Chloé

“Je n’ai pas envie que cela se règle. Si ça se règle, je risquerais d’aller mieux.”

Romain

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.