Pandémie : lueurs d’espoirs

Lueurs d’espoir face à la pandémie 

 

Derrière l’obscurité se cachent de nombreux soleils. Rumi

 

Les cellules du cerveau sont sans cesse interconnectées. En situation de tempête, de turbulences excessives, celles-ci s’autorégulent pour faire face et traverser.
Les situations de panique, de peur face à la pandémie envoient des messages contradictoires au cerveau. Aveuglé, celui-ci ne peut plus gérer.
Tous les matins, depuis l’apparition du monde, le jour se lève et dissout la nuit la plus sombre.
Les oiseaux le savent, le sentent et le chantent en chœur. 

       Écoutez, regardez, ressentez, dit l’oiseau.
                      Confiance

         Tournez-vous résolument vers le jour.

Observez : de partout, les gestes héroïques se répandent, en tous lieux et à tous niveaux, ils se diffusent sans cesse.

Ensemble, devenons des veilleurs d’aube, , pour un jour célébrer « le chœur de l’aube » comme l’appellent les ornithologues.

Retour

Pour améliorer votre expérience sur notre site internet, nous utilisons des cookies. La poursuite de votre visite sur notre site vaut pour consentement du traitement de certaines données personnelles et de l'utilisation de ces cookies. Plus d'infos ici.