Burn-out

Le Burn-out : un épuisement profond

 

Le Burn-out : cet épuisement sans fond

Le Burn-out est l’expression d’un épuisement professionnel. Il peut s’étendre à la sphère privée, familiale, sociale, écologique… Il s’élargit aussi aux maladies infectieuses, dans les traitements de cancers, post-cancers, opérations diverses, etc…

Quelle que soit la forme, notre approche psycho-corporelle spécifique l’aborde de façon dynamique et profonde.

  • Les symptômes

Ces différentes formes d’abattement profond se manifestent par l’apparition simultanée de plusieurs symptômes : physiques, émotionnels, relationnel et psychologique. On parle alors de syndrome d’épuisement.

  • Manifestations physiques et énergétiques

La personne épuisée se sent vidée de ses ressources vitales. L’accomplissement des tâches quotidiennes lui paraît insurmontable.

Dans un état de fatigue permanent, elle ne peut récupérer.

D’autres troubles apparaissent : insomnies qui peuvent devenir chroniques, tensions musculaires diverses, maux de tête…

  • Manifestations émotionnelles

Cet épuisement émotionnel entraîne une instabilité émotionnelle et des troubles de l’humeur.

Les fluctuations d’émotions vont de la perte de confiance en soi, à la dévalorisation, la culpabilité, le découragement, le désespoir…

L’état d’affaiblissement permanent irrite, rend hostile, agressif, coupe des émotions…

  • Manifestations relationnelles et affectives

Rongée par une souffrance intérieure, la personne en épuisement profond passe souvent par le repli sur soi, l’isolement, l’évitement avec ses pairs et ses proches.

  • Manifestations psychologiques

On retrouve principalement les troubles anxieux, souvent liés à une situation financière précaire.

Un sentiment d’insécurité s’installe et se traduit par des obsessions récurrentes. Le mental prend toute la place, emprisonne et occulte les nouvelles perspectives.

Des troubles cognitifs apparaissent : troubles de la concentration, distractions, absences, oublis, pertes de mémoire, confusions mentale et verbale. Les mots n’arrivent plus à l’esprit.

  • L’épuisement professionnel : une fracture intérieure

Les causes du Burn-out sont multiples et particulières à chacun.

Dans la plupart des cas, la personne se sent aspirée dans une spirale sans fond dont elle ne peut s’extraire.

Son centre de gravité intérieur se déséquilibre, vacille, puis s’effondre.

Progressivement, s’installe une rupture entre son moi profond et l’environnement professionnel trop exigeant, voire inhumain.

C’est comme si cette expérience intérieure douloureuse était un cri de l’âme.

 

Le Burn-out : de l’épuisement au redressement

Le corps d’abord

  • Evaluation du degré de gravité.

Comme le pratiquait le Docteur Vittoz, la main du thérapeute capte par le toucher du front, l’onde vitale qui traverse le cerveau.

En fonction de la tonicité de celle-ci, il peut évaluer le niveau de gravité de l’épuisement.

C’est précisément le cas dans notre pratique.

  • Le fondement du redressement.

Par l’expérience de la conscience de l’os, la personne à bout de force va ressentir progressivement une recharge énergétique.

La stimulation osseuse de la tête, puis du reste du corps va graduellement remettre en mouvement la circulation de l’énergie vitale.

  • Retrouver sa sécurité première

Le ressenti de la structure osseuse va permettre au patient de s’appuyer sur un socle solide.

Il pourra retrouver sa sécurité originelle.

  • Régulation du cerveau sensoriel.

Le mental épuise, fige l’énergie dans une structure linéaire, sans issue.

Le toucher osseux va éveiller les zones cérébrales sensorielles qui redonnent force, vigueur, vitalité.

 

Le Burn-out : la reconstruction identitaire

Approche psycho-corporelle spécifique

Cette thérapie se veut intégrative et plurielle. Elle favorise les découvertes personnelles au service de la reconstitution profonde de la personnalité.

En voici quelques caractéristiques :

  • Redécouvrir son corps comme allié

Alterner de longues périodes de repos avec des activités sportives variées en privilégiant l’immersion dans la nature.

Tendre progressivement vers un sommeil réparateur.

Retrouver une alimentation saine, chargée énergétiquement.

  • Redécouvrir ses propres désirs

Nos désirs écoutés et réalisés redonnent sens, vie et joie.

En parallèle, visiter ses émotions négatives, les décoder, les intégrer, les traverser.

  • Redécouvrir son intériorité

Par des techniques de relaxation et de méditation, retrouver son centre intérieur, c’est premier. Relié à cet axe intérieur, le cerveau va pouvoir s’orienter à nouveau vers l’avenir.

  • Redécouvrir ses ressources et ses valeurs

S’appuyer sur l’accompagnement thérapeutique ouvert et confiant.

Cette relation bienveillante va laisser émerger les facultés créatrices de la personne et dégager sa singularité.

  • Redécouvrir la dynamique relationnelle

Retisser des liens et entretenir des relations vitalisantes et gratifiantes.

  • Redécouvrir l’utilité des ruptures nécessaires

Cette nouvelle identité nécessite des ruptures : être acteur de sa vie, lâcher prise, perdre le contrôle permanent du mental, poser ses limites, être relié…

Une fois ces changements amorcés, un nouveau projet professionnel ou un éventuel retour dans l’entreprise peuvent être envisagés.

Dans les cas les plus graves une approche pluridisciplinaire est indispensable : groupes de paroles, art-thérapie, changement alimentaire, techniques énergétiques diverses et complémentaires… Ces accompagnements variés éviteront les dépressions chroniques ou la résurgence de blessures profondes liées à la petite enfance.